Taubira, les singes et la banane...

Par Saliou Samb

Le 13 Novembre 2013, une étape a été franchie dans le phénomène du racisme en France. A la ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Christiane Taubira, l'hebdomadaire Minute, réputé d'extrême droite, a lancé une pique qu'il voulait bien ironique, l'assimilant à une guenon qui prend la... banane. Et dire que c'était pour "rire" !

Avant ce dérapage manifeste et nauséabond, à Angers, un groupe d'enfants, dont l'innocence ne saurait être mise en doute - gardez
Christiane-Taubira
Volney
votre calme svp -, a interpellé Mme Taubira, en agitant le même cliché. Tout en se lançant dans d'hypocrites et inaudibles dénonciations aussi rares que les cheveux sur le crâne d'un chauve, la frange "décomplexée" de la classe politique française rit sous cape. Pour sa part, la ministre française, d'origine antillaise, assume son statut de femme politique cultivée, engagée et surtout beaucoup plus éduquée et plus utile à son pays qu'une bande de pitres terrés derrière du papier journal, toujours prompts à hurler leur haine à l’endroit de l'Autre.

En marge des insultes, des peaux de bananes jetées au visage, ou des attaques frontalement racistes, ce qui prête à sourire c'est la posture faussement arrogante de tous ces pauvres gens qui, en réalité, ont du mal à se regarder dans une glace. Elle est Noire (sous entendez, elle est descendante d’"esclave") donc on lui dénie son humanité. Elle est Noire donc on ne doit plus se contenter d'en parler dans les salons feutrés où fourmillent des individus, buvant du champagne, fiers de leur "race" et de leur statut d'hommes "parfaits". Elle est Noire donc elle raffole de bananes comme les singes femelles, ces guenons pour utiliser un terme plus précis. Une si "brillante" démonstration se passe de commentaires !

A ce stade, un simple rappel de l’opinion du Comte de Volney (Constantin-François de Chasseboeuf) n’est pas inutile. Volney (statue ci contre) est un savant français du 18è-19è siècle (né en février 1757 et mort en avril 1820), contemporain de Napoléon, dont les œuvres sont souvent exhumées pour rafraîchir la mémoire aux amnésiques. Ses recherches l’ont mené en Syrie et surtout en Egypte, un pays qu’il a visité entre 1783 et 1785, et où il fut intrigué par la peau fortement métissées des Coptes de son époque (à l’image des Antillais comme Mme Taubira !).

Voilà ce que Volney disait  à propos des Coptes : « (…) Tous ont le visage bouffi, l’œil gonflé, le nez écrasé, la lèvre grosse, en un mot un vrai visage de Mulâtre. J’étais tenté de l’attribuer au climat, lorsque ayant été visité le Sphinx, son aspect me donna le mot de l’énigme. En voyant cette tête caractérisée Nègre dans tous ses traits, je me rappelai ce passage remarquable d’Hérodote, où il dit ; Pour moi j’estime que les Colches sont une colonie des Egyptiens , parce que comme eux, ils ont la peau noire et les cheveux crépus » !

Pour votre gouverne, les Colches formaient une colonie de Noirs envoyés par Toutmonsis III (18è dynastie égyptienne, celui qui inaugura l'impérialisme égyptien), un des nombreux pharaons africains qui voulait ériger des marges frontières pour défendre l’empire des envahisseurs - une partie de l’Egypte avaient été occupée pendant 400 ans par des Etrangers. C’était avant son intronisation. Toutmonsis III a chassé les envahisseurs Hyksos. Ces Colches se sont retrouvés isolés du reste de l’empire après la destruction de l’empire égyptien. D’où le témoignage du « père de l’histoire ». On ne revient pas sur les détails précieux fournis par Hérodote.

Et plus loin Volney insiste : « Quel sujet de méditation, de voir la barbarie et l’ignorance actuelle des Coptes, issus de l’alliance du génie profond des Egyptiens et de l’esprit brillant des Grecs, de penser que cette race d’hommes noirs, aujourd’hui notre esclave et l’objet de nos mépris,  est celle-là même à qui nous devons nos arts, nos sciences, jusqu’à l’usage de la parole ; d’imaginer enfin, que c’est au milieu des peuples qui se disent les plus amis de la liberté et de l’humanité, que l’on a sanctionné le plus barbare des esclavages et mis en problème si les hommes  noirs ont une intelligence de l’espèce de celle des hommes blancs ! » (Volney, Voyages en Syrie et en Egypte, Paris 1787, Tome I, PP. 74 à 77).

Eh oui, messieurs, l’histoire n’a jamais été statique. L’Egypte noire est bien la nation qui a instruit la Grèce dont tout Occident actuel a hérité. Le Portugal, puissance européenne incontestable à une époque reculée, se débat de nos jours pour préserver ne serait-ce que sa dignité. La Grèce, "lumière" de l'Europe, joue également des coudes pour rester à flots. Mais avançons…

Ce qui est navrant dans cette agitation qui tient plus de la tragicomédie, c'est que Marine Lepen, sa clique et tous ceux qui pensent comme eux n'ont pas besoin d'un raisonnement solide. Ils n'ont pas besoin de notions d'Histoire, la vraie, pas celle dont on peut facilement s'accommoder comme une bourrique pour se réinventer. Ils veulent une France peuplée d’idiots à leurs bottes, une France qui exclut, "purifie", stigmatise et abrutit ses citoyens. Le vrai drame, c'est qu'ils parviennent progressivement à leurs desseins en surfant sur la vague de l'ignorance, fondée sur Histoire bourrée de mensonges que l'on refuse délibérément de décoloniser.

Les singes sont des animaux à la fois respectables, intelligents et attachants. En Afrique, dans les Antilles et surtout en Occident, on les aime bien. Mais cela ne va pas plus loin. Cependant, la réaction honteuse des journalistes de Minute, de ces enfants à l'éducation douteuse, plus préoccupés par l'écho de leurs quolibets, aidés en cela par les sourires d'adultes aigris, en quête d'emplois et de grandeur, nous conforte dans l'idée selon laquelle ces animaux sont de véritables génies en comparaison de certains disciples de Gobineau (1) qui, au finish, s'activent à les imiter. En vain.

(1) Gobineau est le chantre de l'inégalité des races humaines. Récemment, un supémaciste qui voulait créer une ville "blanche", un certain Graig Cobb, a découvert avec stupeur qu'il avait 14% de gênes africains, précisément subsahariens. Vous pouvez consulter la vidéo en cliquant sur l'un des liens suivants

http://www.youtube.com/watch?v=pLoel5EKT34

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131115111725/racisme-anc-christiane-taubira-cyril-ramaphosa-l-oeil-de-glez-racisme-boomerang-genetique-pour-le-supremaciste-blanc-craig-cobb.html?utm_source=Les+newsletters+Jeune+Afrique&utm_campaign=1a9aeed0f4-Newsletter_quotidienne_mailchimp15112013&utm_medium=email&utm_term=0_9e88e09281-1a9aeed0f4-337393313